Le musée accueille la conférence “Architecture régionaliste néobaroque à Alcalá de Guadaíra” dans le cadre de la conférence sur l’architecture régionaliste.

Les activités se poursuivront le 7 mai avec une conférence sur “La céramique dans l’architecture régionaliste d’Alcalá de Guadaíra”, donnée par l’historienne de l’art et membre de l’association Pisano, Paloma Castillo, et le 8 mai, le film “Hannibal, architecte de Séville” sera projeté au théâtre Gutiérrez de Alba.

Le musée de la ville a accueilli hier après-midi la conférence “L’architecture régionaliste néo-baroque à Alcalá de Guadaíra” de l’historienne de l’art Rocío Paneque Sánchez-Toscano, dans le cadre du colloque “Alcalá de Guadaíra et l’architecture régionaliste” qui se tient ces jours-ci. Dans son discours, il a souligné l’importance de la Villa Esperanza et de la Casa Talavera en tant que références du vaste héritage Alcalá de l’architecte Juan Talavera.

À cet égard, le délégué municipal à la culture et au patrimoine, Christopher Rivas, a souligné que Rocío Paneque a offert aux participants une conférence magistrale, dans laquelle “c’était un luxe d’apprendre et d’approfondir l’importance de ce type d’architecture dans notre ville et ce qui a été, et est encore, sa transcendance”.

Rivas apprécie le relief de deux des bâtiments les plus connus de Talavera dans la ville, la Villa Esperanza et la Casa Talavera. “Ses connaissances historiques et sa valeur constructive et artistique renforcent les projets de récupération et de mise en valeur sur lesquels nous avons travaillé”.

L'architecture régionaliste néobaroque à Alcalá de Guadaíra" par l'historienne de l'art Rocío Paneque Sánchez-Toscano

Après la conférence d’hier, la conférence se poursuivra le 7 mai avec un exposé sur “La céramique dans l’architecture régionaliste d’Alcalá de Guadaíra”, par l’historienne de l’art et membre de l’association Pisano, Paloma Castillo González. Le 8 mai (20 h 30), le film “Hannibal, architecte de Séville” sera projeté au théâtre Gutiérrez de Alba. Les billets sont à retirer à la Casa de la Cultura sur invitation.

M. Rivas a souligné que “s’il y a un mouvement très présent à Alcalá qui nous identifie, c’est le régionalisme, fondamentalement de la main de Juan Talavera. Par conséquent, l’objectif de ces activités est de diffuser le contexte historique de l’époque et les principaux éléments qui caractérisent le régionalisme en tant que partie intégrante de notre culture”.